Philippe Yacine Demaison

Le signe et le symbole

Le signe et le symbole

N’est-ce pas l’urgence : réapprendre à lire le Vivant ? Nous offrir la possibilité de développer une attitude juste face aux enjeux actuels.(…)
Doit-on faire du covid 19 un ennemi de l’humanité comme le suggèrent nos élites ou bien penser à l’instar du Président allemand F-Walter Steinmeier que : « Ce n’est pas une guerre que nous menons contre le virus (…) il constitue un test pour l’humanité. » (…)
Si nous sommes capables de vivre dans le mensonge, le Vivant, Lui, est le langage de la vérité. Et la vérité est là, debout, devant nous et c’est nous-mêmes. Oui, nous sommes à la fois le problème et la solution : « La maladie est en toi et tu ne vois rien, le remède ne peut venir que de toi et tu n’en sais rien, tu crois que tu n’es rien de plus qu’un être minuscule alors qu’en toi se trouve le Macrocosme avec une Majuscule. » Par ces mots, Le Cheikh Al Alawî exprime l’essence de la Philosophia Perrenis concernant l’homme. Et c’est bien la sagesse éternelle ― la science sacrée ― qui manque tant à notre vision aujourd’hui.
Cette retraite-confinement nous invite de façon pressante à comprendre les véritables enjeux du présent et donc du futur. A faire le point sur notre évolution tant intérieure et qu’extérieure.(…)
Construisons une vision pertinente ancrée dans des principes supérieurs.  Revenons d’urgence aux fondamentaux de la science sacrée, à leur connaissance, pour tenter de recréer une harmonie avec le Vivant.  Bâtissons une vision saine, juste et profonde, une alternative véritable au désastre actuel. Sommes-nous si dépendants, si enchainés dans la caverne idéologique du monde moderne où l’on prend pour réelles les ombres indistinctes que la frêle lueur de notre écran tactile projette dans nos cerveaux ?
Soyons lucides : notre civilisation a développé un myopie intellectuelle extraordinaire en se basant sur une vision parcellaire et matérialiste, ne s’appuyant sur aucun principe supérieur, rendant même l’existence du divin quasi inconcevable.
Depuis plusieurs décennies, chaque crise que nous traversons est de plus en plus puissante, au-delà des traumatismes qu’elles provoquent, elle nous dit une espérance : l‘homme a encore en main les cartes de sa destinée. Encore faut-il ouvrir une perspective véritable en évitant les vœux pieux et la parole magique car ni le prêt à penser « spirituel » ou  écologique et encore moins un quelconque délire apocalyptique ne serait crédible.(…)
Pourtant nous n’avons pas à subir de façon passive l’obscurité et le désordre. Il faut autant qu’on le peut, comme le soulignait Guénon lui-même,préparer la sortie de l’âge sombre.  Or, il y a une exigence spirituelle nécessaire face à la hauteur de la situation exceptionnelle que nous traversons.

***

Lire d'autres auteurs

MESSAGE POUR CES TEMPS TOURMENTES

Monseigneur Martin

Chers amis, je vous propose quelques réflexions en ces temps tourmentés où l’humanité entière est plongée dans une épreuve collective sans précédent. « Les Temps » sont là, douloureux et bénis à la fois où de grandes prises de conscience doivent émerger. Une ère nouvelle est en train de s’ouvrir ;

A propos des temps d’aujourd’hui

Annick de Souzenelle

Pour la Bible, la vie du peuple hébreu est prototype de celle de l’humanité. Esclave en Egypte pendant de longues années ce peuple hébreu est soudain secoué par ce qu’il est convenu d’appeler « les dix plaies d’Egypte » qui ne sont autres que les conséquences des transgressions, des Egyptiens ...

STAGE DE CHANTSEMINAIRESATELIER
Chanter la beauté du monde / Anne Moradpour / tél. + 41 21 828 26 54 / info@chanterlabeautedumonde.org