Rûmi et autres soufis

Tout est un, la vague et la perle, la mer et la pierre,
Rien de ce qui existe en ce monde n’est en dehors de toi
Cherche bien en toi-même
Ce que tu veux être puisque tu es tout
L’histoire entière du monde sommeille en chacun de nous.

_______________

Ta tâche n’est pas de chercher l’amour, mais simplement de chercher et trouver tous les obstacles que tu as construit contre l’amour.

_______________

C’est pourquoi en apparence tu es le microcosme, c’est pourquoi en réalité tu es le macrocosme.
Du point de vue de l’apparence, la branche est l’origine du fruit; mais en réalité la branche est venue à l’existence en vue du fruit.
S’il n’y avait eu un désir et un espoir pour le fruit, comment le jardinier aurait-il planté la racine de l’arbre?

 RUMI  – Mathnawî, IV, 521 s.

                            

La douleur naîtra de ce regard jeté à l’intérieur de soi-même
et cette souffrance fait passer au-delà du voile.
(Mathnawî, II, 2517s.)

_______________

Mon cœur est devenu capable d’accueillir toute forme
Il est prairie pour les gazelles, couvent pour les moines.
Temple pour les idoles, Mecque pour les pèlerins
Tablette de la Thora et le livre du Coran.
Je suis la religion de l’amour, partout où se dirigent ses montures,
L’amour est ma religion et ma foi

                                                  Ibn’ Arabî (1165 Murci-1240 Damas)
                                                  Extrait de La religion d’amour